532425

Spoiler.

"Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix [le héros choisit le homard/The lobster]. Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires", synospis d'Allo Ciné.

Comble de malchance, c'est dans ce groupe qu'il trouve enfin une douce moitié, mais de ce côté-ci de la société, être en couple est interdit. Il devient par deux fois un hors-la-loi.

Pour se mettre en couple, il faut trouver un point commun "assez objectif" avec un autre : mêmes études, même tare physique, même talent, etc. Il faut que ce soit un fait, quelque chose que les autres puissent contrôler.

Bien entendu, le film est composé de scènes absurdes, loufoques ou tragiques. Il faut voir au-delà : le film interroge d'abord notre liberté au sein d'une société.

Source: Externe

Il montre à quel point un conditionnement peut être fort: il semble même qu'on ne puisse pas exister sans lui. Du moins, le film pose-t-il la question, celle de notre liberté, au niveau psychique, psychologique.

Lorsque le héros est emprisonné à l'hôtel, soit la première partie du film, on se demande pourquoi lui et ses compagnons ne se révoltent pas, pourquoi finissent-ils par accepter leur sort et à se laisser transformer en animal. En passant dans le camp des rebelles, on l'imagine libéré : or, un conditionnement équivalent y existe aussi et à nouveau, personne n'ose penser aller au-delà.

Source: Externe

Autrement dit, le conditionnement est identique, il est juste inversé. Belle claque à tous ceux qui s'opposent à la société actuelle, en restant finalement dans les mêmes paradigmes, avec les mêmes travers.

Les situations extrêmes du film ne sont là que pour rendre "visibles" les conditionnements. Ceux avec lesquels nous vivons sont moins perceptibles, nous vivons tous englués dedans, au même titre que les héros du film.

L'homme a-t-il vraiment la possibilité de se libérer ? Les amoureux sont unis par le fait qu'ils sont myopes. Leur garde baisse et la chef du clan découvre leur liaison. Elle tente de remettre les choses en ordre : elle se débrouille pour que la femme finisse aveugle. Il s'agit dès lors pour les deux tourtereaux de se trouver un autre point commun pour pouvoir rester ensemble, mais la recherche est vaine.

Source: Externe

Ils décident néanmoins de s'enfuir du clan des Solitaires pour rejoindre la ville et vivre en couple, dans la légalité. Et pour cela, il leur faut "créer" le point commun qui leur manque. Le film s'arrête au moment où l'homme hésite à se crever les yeux pour devenir aveugle lui aussi. On s'entend hurler : mais quand allez-vous arrêter vos c*** ! Vous vous aimez, ça devrait suffire !

S'aveuglera-t-il ? Belle métaphore sur le fait que nos conditionnements nous aveuglent littéralement.

A quoi devrions-nous hurler aujourd'hui ? Qu'est-ce qui nous aveugle ? De quoi devons-nous nous libérer ?

"L'homme pour qui la loi existe, l'homme attaché aux formes, le conservateur, est un homme soumis", H. D. Thoreau.

The Lobster, de Yorgos Lanthimos, 2015, avec Collin Farell, Rachel Weisz et Léa Seydoux.